Craignez les leaders politiques et leur pouvoir de conviction!

2 hommes battent a mort en homme couche en sang
Posted on

Craignez les leaders politiques et leur pouvoir de conviction!

Reading Time: 4 minutes

J’entends de plus en plus de personnes se targuer d’avoir appris de leurs erreurs passées. Elles s’étaient laissé emporter par l’euphorie et à l’appel d’hommes politiques, ces personnes ont donné leur poitrine et ont été prises comme chair à canon. Elles doivent leur vie à de la chance et sont là pour témoigner contrairement à certaines personnes qui n’ont pas eu cette chance.
Alors depuis ces événements, tout le monde pense être protégé et ne plus pouvoir succomber au charme ravageur des politiques qui veulent encore leur conter fleurette et les offrir comme des sacrifices vivants.

Vous pensez faire partie de ces personnes qui ne pourraient plus succomber? Alors laissez-moi vous raconter une histoire.
Il y a quelques années de cela, j’ai fait le constat que ce qui fait la force de la publicité, c’est la recommandation; recommandation par des personnes qui nous ressemblent, à qui nous aspirons à ressembler ou qui nous sont “supérieures”.
C’est pour cela par exemple que les publicités de dentifrice utilisent des hommes en blouse blanche. C’est ce qu’on appelle le biais d’autorité. Ce biais d’autorité conduit donc :

  • à avoir confiance en cette autorité scientifique
  • à la prendre comme référence
  • à ne pas la contredire, même si l’on a des doutes
  • à suivre son avis ou ses recommandations.

En réalité, nous sommes (presque) tous des êtres obéissants parce que vivre ensemble, en société c’est se plier à des règles et à des lois auxquelles nous devons obéir. Ces lois nous les avons apprises dès notre naissance.
Lorsque j’étais enfant, j’avais l’impression de vivre dans un univers martial dans lequel il ne fallait pas discuter les ordres des parents ou c’était la punition. On m’a dit plus tard que c’est ainsi qu’on apprend les règles de vie. En effet, les punitions qu’on nous inflige nous apprennent qu’on ne défie pas leur autorité sans en subir les conséquences. Peu à peu, nous savons reconnaître les autorités qui sont légitimes à nous donner des ordres: parents, enseignants, etc. Ainsi nous n’obéissons pas à n’importe qui.

Lorsqu’on nous devenons adultes, nous nous plions aux mêmes règles sur la route (policiers), au travail (nos responsables) et dans la vie de tous les jours.

Mais face à des ordres abjectes vous êtes vous déjà demandé ce que vous devriez faire?

L’histoire du 20ème siècle est censée nous avoir appris à désobéir à des ordres iniques : l’holocauste juif, le génocide arménien, le génocide Rwandais et beaucoup plus reculé dans le temps le génocide amérindien... ainsi que les nombreuses morts au cours de guerres civiles et militaires au Liberia, en Sierra-Léone et en Côte d’Ivoire.

L’histoire de l’humanité est jalonnée d’un trop grand nombre de morts. Souvent orchestré par tout un système politique, il est parfois difficile de comprendre comment des hommes se retrouvent à tuer leurs semblables.
Comment fonctionne le système lié à tous ces massacres? Comment les hommes perdent leur humanité et se retrouvent dans un état de quasi bestialité?
Stanley Milgram, un juif américain s’est posé les mêmes questions après la 2nde Guerre mondiale en lisant entre autres les ouvrages d’Hannah Arendt, une politologue Allemande qui a écrit des ouvrages sur le totalitarisme en se basant sur les cas allemand (nazisme) et russe (stalinisme).

Stanley Milgram y répond en imaginant en 1960, une expérience dont la procédure est simple :
Prétextant une expérience sur la mémoire, on demande à un individu en laboratoire d’administrer à une autre personne des chocs électriques allant jusqu’à 405 Volts (l’électricité domestique est à 230 V). Bien sûr, les chocs électriques ne sont pas réels mais la personne qui les administre ne le sait pas. Contrairement à la réaction qu’on pourrait attendre de l’individu, au lieu de refuser cet ordre, il décide d’administrer ce voltage à l’autre individu.

Si mon explication est trop alambiquée, regardez l’extrait du film “I comme Icare” qui reprend parfaitement l’expérience de Milgram :


Après cette expérience menée sur 536 sujets, les résultats sont plus que parlants: 62% des sujets obéissent jusqu’au bout. Ils “envoient” une décharge électrique de 405 volts. Ce chiffre se retrouve également chez les femmes et dans toutes les catégories sociales.
C’est assez effrayant de se rendre compte que des personnes normales sont prêtes à infliger des souffrances à d’autres sur un simple ordre.

Dans ses conclusions, Stanley Milgram montre que la «soumission à l’autorité» déresponsabilise l’individu à qui l’on ordonne de tuer ou de faire souffrir. L’individu commandé lâche volontairement sa conscience et sa morale.

Après les dérives hitlériennes, les Allemands pensaient avoir appris la leçon et ils se sont dit qu’après Hitler, plus jamais ils ne retomberaient dans les mêmes violences. L’expérience de Milgram a donc été reprise dans les mêmes conditions en Allemagne à l’Institut Max Planck de Munich en 1970. L’étude a été menée par le Dr Hans Lechleitner.
Les résultats provoquèrent un tel tollé que la diffusion du documentaire fut interrompue et interdite de sortir d’Allemagne. Sur un échantillon de 100 personnes, 85 obéirent en croyant infliger des sévices à des inconnus; seules 15 personnes refusèrent et arrêtèrent l’expérience.

Depuis cette époque, la situation a-t-elle changée?

Une expérience a été reproduite en 2010 par des psychologues qui maquillèrent l’expérience en jeu télévisé: «Le jeu de la mort». Au cours de cette expérience, le chiffre est passé à près de 70%. 70% des personnes ont cru infliger des souffrances à des individus qu’elles ne connaissaient pas parce qu’on le leur avait demandé. Totalement fou!!

Vous ne vous sentez pas concernés et vous vous dites que cela ne pourrait pas vous arriver?
Mais sachez que l’obéissance n’est pas innée, nous apprenons à obéir. Néanmoins, tout n’est pas perdu.
Comme conclusion, les psychologues ont révélé que l’avantage de connaître le principe de l’obéissance à l’autorité (armée, scientifiques, Hommes de Dieu, supérieurs hiérarchiques, responsables politiques, etc.) permet de mieux résister à un ordre que nous jugerons amoral et inique.
Et c’est le but de cet article!

En CI, nous pensons être sortis du bourbier parce que nous croyons avoir appris des erreurs de 2010. L’expérience en Allemagne nous prouve le contraire. Nous voyons les positions de certains politiques se durcir, se radicaliser. Nous ne devons pas perdre de vue que pour nous, ces leaders sont légitimes et TOUT individu peut commettre les pires atrocités quand l’autorité qui lui ordonne de le faire est à ses yeux légitime.

Donc ATTENTION!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *