Et si ta vie en dépendait?

piege-souris-fromage
Posted on

Et si ta vie en dépendait?

Reading Time: 3 minutes

C’est un échange et une expérience qui ont marqué sa vie. Pourtant le photographe Max Forsythe avait à plusieurs reprises effectué ce voyage. Il n’avait jamais remarqué ce qu’il a ensuite raconté. Ce jour là et comme plusieurs autres fois auparavant, il effectuait le voyage entre Israël et le Caire en Egypte par avion à bord de la compagnie aérienne El Al. A l’aéroport, après son check-in, il remarqua cette dame qui faisait les vérifications des ses bagages avec la plus grande minutie. Elle inspectait tous les recoins de ses bagages. Il faut dire qu’Israël est entouré de pays qui lui sont très hostiles, les attaques terroristes sont donc à craindre. Cette dame était très impliquée dans son travail tout en restant amicale et accueillante. C’est peut-être la beauté de cette dame qui l’a un peu poussé à entamer cette conversation qui a marqué sa vie.
Lorsqu’elle eut fini son travail de détective, Max lui dit aurevoir mais la dame lui répondit: “On se reverra à bord”. Max lui demanda alors si elle partait au Caire. Un échange s’installa entre la dame et que je retranscris ici:

  • Max: “Vous vivez au Caire?”
  • La dame: “Non, je vis en Israël”
  • Max: “Donc pourquoi prenez vous l’avion pour vous rendre au Caire?”
  • La dame: “C’est la politique de la compagnie”.

Elle lui expliqua qu’il s’agissait des procédures de la compagnie El Al; la personne en charge de l’inspection des bagages des passagers devait également prendre l’avion. Mettant ainsi sa vie en jeu comme les autres passagers, cela la contraignait à s’impliquer d’avantage dans son travail et à ne pas le faire avec négligence.
Particulière manière de voir les choses mais qui semble efficace.

Faisons un parallèle avec un autre personnage de l’histoire que vous ne connaissez peut-être pas: Robert Rubin. Cet homme était secretaire d’Etat au Trésor américain et sa signature figure sur certains billets de banque (je parle du dollar). Après cela, il rejoint la banque Citigroup dont il devient président par intérim en 2007 jusqu’à son départ en 2009. Les décisions qu’il a prises au sein de Citigroup sont contestable et ont contribué à la déconfiture de la banque qui était en quasi-faillite à son départ. En plein coeur de la crise financière de 2008, Robert Rubin a encaissé 50 millions $ ce qui lui a permis de totalisé un gain de 126 millions $ pour les 10 ans passés au sein du groupe. La colossale dette qui s’élèvait à 50 milliards a été supportée par le contribuable américain.

Robert Rubin ne jouait pas sa peau donc il pouvait prendre n’importe quelle décision dont les conséquences étaient ensuite supportées par d’autres contrairement à la dame en charges du contrôle de la compagnie aérienne El Al.

Imaginons que nous ayons à faire notre boulot comme cette dame, comme si notre vie en dépendait. Bon, n’exagérons rien, nous n’irons pas jusqu’à mettre notre vie en jeu mais et si c’était notre maison que nous mettions en jeu?
Si nous avions à mettre en jeu notre maison sur une décision à prendre dans le cadre de nos activités professionnelles, allions nous prendre les mêmes décisions?
Les créatifs en agence de communication voudraient-ils “se battre” comme ils aiment le faire pour imposer de nouvelles tendances graphiques et artistiques tout en sachant que si les consommateurs lambda ne vont peut-être pas les comprendre ils pouvaient perdre leur maison si durement acquise?
Les conseillers bancaires qui n’hésitent pas à vendre à leurs clients des actions en bourse dont ils n’ont parfois aucune connaissance, seraient-il enclin à le faire s’ils devaient avec leur salaire rembourser les clients qui perdraient de l’argent?
Et si les médecins après s’être trompés de diagnostics voyaient leur maison leur être retirée, peut-être qu’ils prendraient plus de temps lors de leurs consultations et qu’ils demanderaient conseils à leurs congénères en cas de doute…
Chacun des acteurs ne prendrait-il pas un peu plus sérieusement ses décisions dans son travail? Ne pèseront-ils pas le pour et le contre et ne verront-ils pas toutes les implications avant d’agir? Ne considéreront-ils pas plus soigneusement le point de vue de tout le monde en mettant de côté leur ego? en regardant le problème sous tous les angles et en ayant l’assurance que rien n’est mis de côté?
C’est vrai que tout le monde prend une décision en pesant le pour et le contre car chacun peut perdre son boulot sur une mauvaise décision. Mais un boulot, on peut en avoir un autre ce qui est moins évident pour une maison que l’on a mis de nombreuses années à acquérir ou peut-être une chose qui peut être plus chère selon chaque individu.
Vous serez donc peu surpris si je vous dis que la compagnie aérienne El Al à la réputation d’être la compagne la plus vigilante sur le plan de la sécurité et a empêché de nombreux attentats terroristes.

Cette méthode a fait ses preuves au niveau de cette compagnie et pourrait faire ses preuves dans d’autres entreprises mais il ne faudrait pas pour autant la généraliser car elle pourrait créer des surprises inattendues dont je vous parlerai dans un autre article.

Ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *