Malheureusement ils ne voient pas tout le tableau

fresque murale
Posted on

Malheureusement ils ne voient pas tout le tableau

Reading Time: 3 minutes

Comme un air de déjà-vu

Grand observateur de la vie politique comme il le croit, Jean regarde son pays mais a le sentiment que son point de vue diffère à mille lieux de celui des autres acteurs et observateur. La mine déconfite, il se remet à penser à cette expérience qu’il a vue et revue. Et si comme Jean, vous êtes un passionné d’expériences psychologiques, vous avez certainement dû voir la vidéo du gorille invisible. Pour faire simple, on vous demande de compter le nombre de passes qu’effectuent des joueurs se trouvant sur un terrain de basket-ball. Ces joueurs sont repartis en 2 groupes dont l’un en maillot noir et l’autre en maillot blanc. Votre tâche consiste donc à compter pendant moins d’une minute le nombre de passes de l’équipe en blanc. Pendant que ces personnes se passent la balle, un individu déguisé en gorille en traversant le terrain de part en part s’arrête au milieu des joueurs, fait quelques grimaces puis continue son chemin. A la fin du temps écoulé on vous demande de donner le nombre précis de passes effectuées.

Si c’est trop compliqué, regardez la vidéo ci-dessous qui reprend l’expérience:

Généralement tout le monde trouve le nombre exact de passes qui ont été faites mais seulement 40% des observateurs parviennent à voir le gorille. C’est ce que les psychologue appellent la cécité d’inattention tandis que d’autres parlent de cécité attentionnelle et la définissent comme la tendance parfois spectaculaire que nous avons à ignorer ce qui se trouve sous nos yeux lorsque notre attention est concentrée sur autre chose.

Pour qu’un objet ou un évènement attire notre regard, il faut tout d’abord qu’il soit remarquable, on parle alors de remarquabilité de l’objet ou de l’évènement. Un évènement discret, insidieux aurait tendance à passer inaperçu contrairement à un évènement plus bruyant, plus visible. Ensuite, il faut que la quantité d’attention que nous mobilisons pour accomplir une ou plusieurs tâches soit grande. Si nous nous impliquons énormément dans une action, cette quantité d’action appelée également charge cognitive peut facilement amener à des phénomènes de cécité d’inattention. C’est pour cette raison qu’il est interdit de répondre au téléphone même avec un kit main libre lorsqu’on conduit. Notre esprit risque d’être focalisé sur la communication et nous faire oublier l’environnement extérieur et c’est ainsi qu’un accident est vite arrivé.
D’un autre côté lorsque nous ne sommes pas impliqués dans une tâche, lorsque nous la faisons avec beaucoup de détachement, de manière routière, nous passons alors en pilote automatique, nous ne faisons plus attention à la tâche que nous accomplissons et cela conduit à de la cécité d’inattention.

Mais pourquoi je vous parle de tout ceci?

En décembre 2010 ou pendant les 1ers mois de l’année 2011, Jean a souvenance qu’il avait dit qu’il était impossible au vu les tensions d’éviter des affrontements si les positions continuaient à se radicaliser, les plumes et les verbes à s’opposer et à s’invectiver. De grands analystes politiques avaient fini par convaincre Jean que ce qui caractérisaient les Ivoiriens c’était la paix et que des accords (de paix) allaient être trouvés. Sans compter que la Côte d’Ivoire était un pays béni de Dieu qui n’allait pas admettre que du sang soit versé sur la terre éburnéenne. Comme une prophétie auto-réalisatrice, et pour donner raison avec à la loi de Murphy : “si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira inévitablement par mal tourner“, ce qui devait arriver arriva.

Certaines personnes pendant cette période s’étaient vraiment voilées la face? Etaient-elles trop impliquées ou complètement détachées au point de ne pas voir que l’atmosphère avait changé et que le ciel s’était assombrit et la météo affichait des marqueurs rouges à cause du ciel menaçant.

Avez-vous déjà observé un fresque murale? Trop proche de la fresque, on est concentré sur certains détails mais on ne voit pas ce que la peinture représente mais plus on se détache en prenant du recul mieux on observe la beauté de la beauté et l’entièreté du tableau nous apparait.
Tout comme ces personnes qui se font des passes et que seulement 40% de ceux qui les observent n’arrivent pas à voir le gorille, Jean a encore l’impression 10 ans plus qu’une partie de la population regarde la balle qui passe de main en main au lieu de regarder l’ensemble des joueurs et tout ce qui se passe sur le terrain. Plusieurs observateurs ne voient pas ce gorille qui se glisse subrepticement entre les joueurs jusqu’à ce qu’il leur arrache la balle des mains.

Excès de confiance des observateurs, trop forte implication de partisans, trop grand détachement des “épuisés”? Peu importe mais n’oublions pas cette loi empirique : “ce qui est susceptible de mal tourner, tournera mal“. Et pour éviter que ça tourne mal, il faut pour anticiper.

Tel est le premier tancement de Jean qui avait arrêté de danser pour à présent tancer à cause des temps qui… tanguent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *