RDV AU SOMMET AVEC ZIG ZIGLAR

Posted on

RDV AU SOMMET AVEC ZIG ZIGLAR

Reading Time: 4 minutes

C’était la 4ème nuit d’affilé que je me réveillais. Après moult efforts pour me rendormir, je finis enfin d’un pas lourd par sortir de mon lit, allumer la lumière et reprendre la lecture de mon livre. Pour faire contre mauvaise fortune bon cœur, je me plongeais dans ce livre sur le développement personnel.

Comment je me suis retrouvé à lire ce livre?

A court d’idées et de références, j’avais décidé de demander sur les réseaux sociaux qu’on me recommande des livres à lire. Parmi les recommandations que j’avais reçues, l’une attira mon attention. J’en avais déjà entendu parler mais pour diverses raisons, je ne m’en étais pas préoccupé plus que ça. Après plusieurs recommandations, je me résolus à l’acheter et entrepris de le lire puis de partager mon expérience. J’avais déjà acheté plusieurs livres mais avec beaucoup de peine j’avançais dans leur lecture. Je me sais de plus en plus difficile dans les choix de mes livres. Il me fallait découvrir de nouveaux genres et pour cela j’ai pris le risque de demander qu’on me recommande un livre. C’est ainsi que je me suis retrouvé à lire à 3 heures du matin le célèbre livre de Zig Ziglar: “Rendez-vous au sommet“.

Analepse

Au cours d’une formation que j’avais reçue sur la construction de la pensée, on nous avait appris que pour se faire une opinion sans a priori il fallait “suspendre son jugement“, chose que j’arrive de mieux en mieux à faire… enfin je pense.
Si je voulais lire “Rendez-vous au sommet” jusqu’à la fin, il fallait que je fasse fi de tous mes a priori sur la pensée positive et sur le développement personnel.

Après avoir mortifié mon esprit j’étais finalement parvenu à refréner mes sentiments négatifs. Je commençais à prendre goûts à lire ce livre en notant au passage tous les points essentiels. Après un peu plus d’un mois de lecture, je pus fermer la 369ème page du livre tout fier de moi.
Le 2nd défi consistait à coucher par écrit le plus objectivement possible les critiques d’un livre qui est cité comme référence aussi bien par les chrétiens que les non chrétiens.

Mes retours sur le livre

Zig Ziglar est un motivateur hors pair. Il a une expérience qu’il partage et des mots justes pour encourager, motiver: “Tu es ce que tu es à cause de ce qui mûrit dans ton esprit“.
On peut aisément le définir comme le Chantre de la pensée positive et l’élever au rang d’égérie des prédicateurs évangéliques et charismatiques.
On retrouvera même dans la bouche de prédicateurs ayant pignon sur rue des phrases sorties de son livre telles que :
“La réussite résulte de la rencontre de l’occasion et de la préparation.”
“Quand vous adoptez une habitude, vous acceptez également les attitudes qui en résultent.”
“C’est ton attitude et non ton aptitude qui déterminera ton altitude”.
Pour le reste des citations, il est préférable de se procurer le livre.

Mais Rendez-vous au sommet est également un livre que j’ai aimé détester.
Ce livre est parsemé de plusieurs heuristiques de jugement et autres biais cognitifs. C’est à ce moment qu’il devient intéressant.
Le principal biais qui est utilisé est le Biais du survivant. Le biais du survivant étant une erreur qui consiste à surévaluer les chances de succès des personnes en concentrant son attention sur des sujets qui ont réussi mais qui sont en réalité des exceptions statistiques. Je développerai ce thème dans un autre article.
Un exemple qu’ils donnent : Tous les bons vendeurs et les chefs d’entreprises écoutent ou lisent des livres de pensée positive.
On le retrouve partout et Zig Ziglar s’en sert pour justifier ou expliquer la réussite des chefs d’entreprises à succès et des meilleurs vendeurs.
Il utilise un autre biais, le biais rétrospectif qui consiste à surestimer après coup le fait que les événements auraient pu être anticipés si on avait fait preuve de plus de prévoyance. Ce qui est généralement faux.

La question de la géopolitique façon Zig Ziglar

Ensuite, il se lance dans un cours de géopolitique. Rien que ça. Récriminations envers les pays communistes les accusant de tous maux des pays d’Europe.
Son côté paternaliste et dominateur avec des expressions comme : “nous avons perdu la Chine, perdu Cuba, perdu la Corée du Nord comme si ces pays étaient les propriétés du monde occidental ou s’il regrettait le passé colonial des pays occidentaux.

Un autre exemple que je trouve un brin réducteur, c’est sa comparaison avec Cuba surtout lorsqu’il dit que le régime communiste de Cuba l’empêche de s’épanouir alors qu’aux EU la libre entreprise fait que les gens peuvent voyager, consommer, s’épanouir. Il oublie de dire que les EU ont imposé un embargo à Cuba et les nombreuses tentatives de coup d’Etat orchestrées par les gouvernements américains ont installé la suspicion et la méfiance dans ce pays.

Puis il parle des autochtones d’Amérique, les Amérindiens en des termes peu élogieux. Il pense qu’ils n’auraient pas dû accepter d’aller dans des réserves comme si ces derniers avaient eu le choix. L’histoire nous enseigne qu’ils ont été menacés d’expéditions punitives s’ils ne signaient pas les traités qui les confinaient dans des réserves. Pour preuve en 1810 la tribu Cherokee d’Ywahoo a été massacrée et leur tête présentée comme des trophées. Les colons ne se gênaient pas pour tuer hommes, femmes et enfants.
Zig Ziglar fait-il preuve de malhonnêteté intellectuelle ou est-il juste amnésique, oubliant ce triste passé qui pourtant fait partie de l’histoire de l’Amérique?
Et je n’ai pas parlé volontairement des linges infectés du virus de la variole dans le but de les décimer les populations afin de ne pas rallonger la polémique sur les conditions de cette population

Bref! Les passionnés de développement personnel trouveront leur compte. Pour ceux qui cherchent des conseils pratiques pour parvenir au sommet, je leur dirai de moins s’enthousiasmer surtout s’ils ne sont pas chrétiens.

Merci de liker et de me suivre :

2 thoughts on "RDV AU SOMMET AVEC ZIG ZIGLAR"

    1. Zig Ziglar était chrétien Baptiste et fait souvent référence à la religion et à Dieu. Donc ceux qui ne sont pas chrétiens pourraient être gênés par les références à Dieu et à la religion chrétienne. C’est surtout pour cela que les Pasteurs citent énormément Zig Ziglar. Mais chacun y trouve son compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *